Sékouba Bambino DIABATE, l’artiste du mois.

Written by on 19 juin 2019

Kalac immortalise cette culture musicale guinéenne. Elle a donc décidé de choisir le Bambino de la Guinée comme l’artiste du Mois.

Savez vous pourquoi, il a été appelez « Bambino » !

Uhunnn, parce qu’il était le plus le jeune du groupe, il a commencé sa passion très jeune ainsi on le surnomma le Bambino et à ne pas le confondre avec son homonyme Sékouba, le guitariste, virtuose, le Diamond Fingers DIABATE de l’Orchestre National ‘‘ Bembeya Jazz’’ qu’il intégra plus tard à la demande expresse du Président de la République Ahmed Sékou TOURE.

 De son vrai nom, Sékouba DIABATE est né en 1964 en Haute Guinée, plus précisément à Kintiya.

De Parents griots, sa mère est la fameuse Mariama SAMOURA, celle qui chanta le célèbre titre  «  Apollo » que son fils Sékouba Reprit plus tard. Quand à son père, lui s’opposa à ce que, le Sékouba de l’Afrique soit un Chanteur. Il a dû transcender cette loi afin de poursuivre sa passion qu’est la Musique avec sa voix mélodieuse qu’envahissante. Par cette voix ténor  lyrique qui ressemble à de celle du Grand et Célèbre Sory Kandia KOUYATE, ils ont contribué à relever la musique Mandingue. Ainsi, il se fait remarquer dans plusieurs orchestres de Siguiri, il reçoit en 1979 le prix du meilleur chanteur en Guinée.

Pourquoi ne pas mettre la Lumière sur cette fierté africaine qui s’est attèle sur presque tous les thèmes du quotidien africain, en commençant par ‘‘ Gnangnini ou faire des recherches en Maninka’’, où de par sa sagesse et lumière, il conseille les recherches avant de se lancer dans quoique ce soit. Pour résumé, la vie ne saurait être belle qu’avec les recherches.

Ensuite, il rend hommage aux efforts des taximen, ces Hommes qui vivent et qui sont témoins des maux et souvent injustice de la vie.

Citons également le fameux titre « Famou qui veut dire littéralement C’est compris » dédicacé à la femme, les Femmes en cours de route pour les marigot ou rivière ou fleuve. Il chante ces femmes qui se racontent tout sur leur Epoux. Il alla même plus loin dans ce titre avec la jalousie des femmes en disant : « Quand on donne une coépouse à la femme de la vendre, si elle ne trouve pas d’acheteur, elle la ne donnera à crédit » par cette comparaison ironique, le Bambino arrive à dire la vérité sans qu’elle ne déplaise.

Il produit tous ces titres cités en haut dans la maison du Producteur Sénégalais Ibrahima SYLLA, avec qui, il démarre sa carrière solo et produira par la suite tous ses albums avec son premier Album Kassa dans lequel les tubes Cinéma Wondo et Bonya viendront. Cet album plaça le DIABATE comme la vedette de la chanson guinéenne.

Vous comprendrez le choix de Kalac ! Sékouba Bambino DIABATE reste une icône ! Et comme le vin qui se bonifie avec le temps, Sékouba Bambino devient meilleur avec le temps.

Bambino DIABATE n’est pas que doué, non, il est également humble et ouvert à tous les projets du Producteur SYLLA, ainsi, il s’engage dans Africando, en tant qu’invité d’abord, puis, il réussit à devenir un permanent du groupe le Salsafricain Africando. Il était déjà présent dans Gombo Salsa dans lequel, il chante ‘‘ M’Borin ou Mon Oncle Maternel ’’, un titre dans lequel, l’artiste activiste invite les hommes à être à la hauteur, à être à l’écoute et à être un peu plus attentionné.

Dans le cadre du projet Mandekalou, il enregistre une série de standards de la Musique Mandingue avec les Griots : Kandia KOUYATE, Bako DAGNON, Kémo KANDE, Kassé Mady DIABATE. Il se classa parmi les plus grands Griots Mandingues Contemporains en 2004.

En 2006, il participe au World Music Festival d’Oron-le-Chatel en Suisse Romande dans le Canton de Vaud.

Sékouba mobilisa les arrangements de François BREANT dans son Album Sinikan, oui le même BREANT François, qui était intervenu sur l’Album Soro de Salif KEITA, ce qui le propagea encore.

En 2012, il revient encore plus inspiré et meilleur avec Innovation par Ibrahima SYLLA, un album très dansant, dans lequel, l’amoureux chante l’amour et rassemble certains titres d’inspirations lusophone sous l’égide du Producteur Manu LIMA avec lequel, il compose le titre phare du disque Sinontena, un bébé qui obligent les parents à rester éveillés toute la nuit.

Retenons que la Guinée par ces Hommes est parmi les Meilleures et Belles Cultures au monde.

Ébène Baloka


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

Background