Médias audiovisuels : la HAC compte assainir ce secteur à travers une enquête de terrain

Written by on 26 mai 2016

A propos, un projet dénommé  » Appui pour une régularisation performante » a été lancé ce vendredi 17 mai 2019 au siège de l’institution. C’est une initiative de la Haute Autorité de Communication HAC, financé par OSIWA-Guinée pour une durée de 6 mois. Objectif, assainir l’écosystème des médias audiovisuels guinéen, ceci pour une meilleure régulation.

Ce projet médiatique va toucher toutes les organes audiovisuels de Conakry et de l’intérieur du pays. Il visera non seulement à contribuer au renforcement de la liberté de la presse en Guinée, mais participera également à la qualification des médias guinéens.
« Ce projet dont nous procédons au lancement aujourd’hui, repose sur deux composantes essentielles. La première concerne la réalisation d’une étude sur l’audience des médias audiovisuels en Guinée. La deuxième composante est relative au renforcement des capacités des médias», a fait savoir Mme Martine Condé, présidente de la HAC.

Ces enquêtes qui doivent débuter au mois de juin prochain, vont permettre de faire une émulation entre les différents organes de presse, pousser les médias à plus de créativité, de professionnelisme et d’originalité pour une gestion adéquate. Selon la dame Condé, ces enquêtes permettront également de démarquer les entreprises de presse audiovisuelle qui ont une réelle assise dans l’opinion, et des autres qui seront contraintes de facto à relever leur niveau, à s’adapter aux besoins du public, sous peine de disparaitre.
Dans ce partenariat, quatre activités seront soutenues par le la Fondation OSIWA-GUINÉE aucours de ces enquêtes.

De ces activités, on peut noter la mesure d’audience qui sera menée sur toute l’étendue du territoire national et qui touchera tous les organes de presse audiovisuelle, une restitution publique des résultats de la mesure d’audience, une formation des journalistes sur la réduction du gap entre les besoins de l’audience et les offres des médias, et enfin, une formation sur le thème : comment contribuer à l’intégrité et au caractère pacifique des élections de 2019-2020.
« Nous espérons qu’à la fin de ce projet, que des statistiques et données fiables sur les médias audiovisuels en Guinée soient disponibles. Mais aussi, que les organes de presse crédibles et professionnels soient aussi identifiés et connus par la HAC, les associations de presse , les partenaires et les auditeurs, les organes en difficulté et nécessitant un accompagnement notamment dans la formation, la technique et autres», a fait remarqué M. Amadou Ibrahima Niang, Directeur pays OSIWA-GUINÉE.

Pour Sannou Kerfala Cissé, président de l’association des radios et télévisions privées de Guinée URTELGUI, ce projet permettra au monde des médias audiovisuels de savoir qui est qui, qui fait quoi et qui est plus écouté. « Il est trop facile de dire que je suis la radio la plus écoutée. Mais ces enquêtes vont édifiées et nous ne pouvons que réjouir du projet. C’est pour cette raison que nous ferons tout au niveau de l’URTELGUI, de passer les messages à l’ensemble des patrons de presse audiovisuelle privée, pour accueillir à bras ouverts, les enquêteurs qui viendront non seulement dans les rédactions, mais qui iront dans les grandes agglomérations de la Guinée pour mener à bien ce travail.»

Il faut souligner que ces enquêtes auront pour cible, les patrons de médias audiovisuels, les journalistes et les auditeurs. Pour mener à bien ce travail, un appel d’offre va être lancé ces jours, pour permettre de recruter une société qui va s’en charger de ces études de terrain.

Pour maguineeinfos.com, 
Sâa Robert Koundouno


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

Background