Qui sont-elles ? Les Amazones de Guinée.

Written by on 27 juin 2019

L’orchestre Féminin de la Gendarmerie Nationale de Guinée est le premier nom, qui changera plus tard pour être les Amazones de Guinée. Un groupe dans lequel les Femmes s’affirmaient dans le monde culturel.

Un groupe qui a pour mission la réaffirmation et l’apport d’une nouvelle mentalité, celle de la libéralisation et de l’épanouissement des Femmes Africaines dans le domaine de l’art.

Le plaisir plus à la lutte, c’est ce qu’incarnait et incarne ce groupe, les Amazones de Guinée.

Pour que la Patrie vive dans une ambiance conviviale était une devise, oui, que pour la Patrie, était leur seule motivation.  Sous l’ordre du Président Ahmed Sékou TOURE, et l’inspiration du Fodeba KEITA Guinéen, le groupe ‘‘l’Orchestre Féminin de la Gendarmerie Nationale de Guinée ou les Amazones de Guinée’’ a été fondé en 1961.

Un groupe qui a inspiré le Président Thomas SANKARA du Burkina Faso d’où la création même des ‘‘Colombes de la Révolution’’ en 1980. Afin de véhiculer un message patriotique rien de plus normal que de donner la voix, à ses Femmes, oui, celle de la Vie.  Ces groupes musicaux Africains ne symbolisent que l’émancipation des Femmes Africaines.

Voulez vous comprendre pourquoi la Culture guinéenne était plus que vivante avec les Ainés ?!

Ecoutez donc ces musiques anciennes, écoutez ces mélodies et ces conseils, ainsi vous comprendrez que ce monde n’était pas régit par l’argent, non, la force motivatrice dans les cordes de ses Amazones était celle du Patriotisme.

Pour que la Guinée vive, il faut nourrir les flammes avant qu’elles ne se taisent.

Les Amazones de Guinée est ce groupe des Femmes Artistes pour le monde. Elles participent à la modernisation de la Musique Mandingue Guinéenne dans les années 1960 à 1970. Elles tournent avec fierté dans le monde entier et se distinguent, oui, elles laissaient la Guinée dans les âmes de toutes personnes qui se laissaient aller à leurs arts et déterminations.

Lors du FESTAC au Nigeria Lagos en 1977 et plus tard en 1979 au Festival Horizonte de Berlin, elles marquent le monde et ce monde se souviendra de ces jours.  Elles enregistrent plusieurs albums internationaux, à titre d’exemple, l’album ‘‘Wamato’’ qui signifie ‘‘Regardez’’ produit en 2008 par Syllart Production, à travers ce regard, elles demandent au monde de leur regarder et de ne point laisser ces Groupes des Femmes Africaines pour la Patrie mourir avec elles.

Comme certaines parmi elles qui ne sont plus de ce monde. Vous rappelez vous de la Brave percussionniste Kadé DIALLO, qui a dignement quitté cette terre Guinée qu’elle a servit avec abnégation un 25 Février 1983, sans oublié la talentueuse guitariste Nyepou HABA, qui rejoint le monde de la vérité le 03 Avril 2004.

Depuis sa création, plusieurs artistes passent tout en servant ce groupe et pays entre autres la dame Sona DIABATE qui donnait sa voix et les sons de sa Guitare, M’Mah SYLLA, Condette KOUYATE, Daloba KEITA avec leurs Voix, elles accompagnent les : Djenabou BAH ou la dame de Sax ténor et la Fatou SOUMAH à la Sax Alto.

Qui sont –elles ? Elles sont un groupe qui a et continue d’émerveiller le monde, bien qu’elles commencent malheureusement à n’être plus écouté.

Que cette jeunesse s’inspire des aînés pour faire meilleur, que cette jeunesse ne laisse pas le travail des Salématou DIALLO de la Basse, de N’Sira TOUNKARA à la guitare Rythmique, celle des Timbales Mato CAMARA, de Fatoumata N’Gady KEITA et tant d’autres citées et non mourir avec le temps.

La culture Guinéenne, celle qui a fait bouger le monde dans le passé doit continuer à suivre ce chemin déjà tracé.

Vive la Guinée !
Vive la Culture Guinéenne !

Restez connecter sur Kalac pour plus de découverte. Ébène Baloka


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

Background