Kassé Mady DIABATE de la Musique Mandingue ne saurait mourir !

Written by on 27 juin 2019

Kalac de la Culture Guinéenne est votre site de découverte, vous avez découvert avec lui (Kalac) avec la musique classique français avec la PIAF Edit et en Afrique du Sud avec la Mama Africa la Zenzile Miriam MAKEBA, aujourd’hui Kalac de découverte a décidé de vous faire découvrir un homme de Kela près du Kangaba dans le Mali.

Kassé Mady DIABATE ou la voix d’or du Mali, est née en 1949 à Kela  et rejoint le monde de vérité le 24 mai 2018 suite d’un accident vasculaire cérébral.

Issu d’une famille de griot, les DIABATE de Kela. Son père le Djely Fama ou le Grand Griot à cause de la qualité de sa voix, une voix renversante que saisissante.  Et une tante Siramori DIABATE, une légendaire griotte du Mali.

Kassé Mady de par ses gênes, la musique dans son sang. Il hérita de la voix de son Grand-père quite à se demander si ce n’est pas sa réincarnation.

Dès ses 7 sept ans, sa famille, Père et Tante plus les anciens, ont compris le don et ont commencé ainsi à l’encourager, le former et entrainer pour qu’il  incarne ce qu’il est. Il rejoint la biennale de Bamako dans laquelle, il a gagné tous les prix et cela, grâce à ses formations.

Il est un griot qui a une profonde connaissance des traditions musicales, des plus anciennes.

De par sa douce voix teintée de note grave, il, DIABATE, a fait parti de plusieurs groupes de musiques à titre d’exemples : Las Maravillas du Mali, l’orchestre Instrumental du Mali, avant de publier son premier 1 er album Solo, ‘‘Fodé’’ dans les années 1989. Kassé Mady participe également à plusieurs projets inspiré du Blues et du Flamenco.

De 1973 en 2014, le Parolier Griot s’est lancé dans le Jazz sans oublier la musique Mandingue, son talon d’Achille. Il est à noter que, Kassé Mady DIABATE et Salif KEITA sont considérés comme l’un des plus grands artistes Mandingues de leur génération.

Il était d’une modestie, Kassé Mady DIABATE était un homme qui ne parlait pas de ses exploits et c’est pourquoi d’ailleurs, qu’il n’est connu qu’au Mali.

Avec sa voix qui hante toutes les platines depuis un demi-siècle, le monde se souviendra de cette musique dans laquelle, il chante ‘‘Laban Djoro’’ littéralement le souci de la fin. Dans ce titre, le plus grand chanteur du Mali selon Salif KEITA chante son souci pour la fin, en disant : « L’Homme peut commencer sa vie par la richesse et finir dans la pauvreté. » Dans ce même titre le sage Africain conte l’histoire de ‘‘Nantenin Oulen’’. Une merveille de l’homme à la voix de velours, Kassé Mady DIABATE.

Cette beauté physique qui rappelle à la beauté ou magnificence de sa voix. Kassé Mady DIABATE ou la voix d’or de la Musique Malienne ou mandingue est certes parti mais il reste vivant grâce à son travail.

De ses titres : « Simbo, Ko Kuma Magni, Toumaro, avec son album Kiriké … » Un homme avec sa démarche majestueuse, un bel homme à la belle voix et au grand boubou ne saurait mourir. Dort en paix.Ébène Baloka


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist

Background